+41 78 710 40 53

nutrithérapie

L’intérêt de la nutrithérapie 

L’alimentation actuelle n’apporte plus suffisamment de micronutriments (teneurs des sols appauvries, cultures intensives, produits raffinés, alimentation industrielle, cuissons à température trop élevées et trop longues, additifs alimentaires…). Notre rythme de vie et notre environnement augmentent considérablement le vieillissement cellulaire. Nos déficits nutritionnels et fonctionnels sont donc nombreux et impactent notre bien-
être et notre santé au quotidien.
Connaître les bases d’une alimentation physiologique et complémenter ses carences micro-nutritionnelles sont incontournables pour équilibrer sa santé physique et psychique.
Une alimentation non adaptée est un des facteurs qui contribue à l’état inflammatoire de bas grade (silencieux et rarement identifié par les dosages sanguins classiques. Or l’état inflammatoire fait le lit de toutes les maladies
chroniques et dégénératives actuelles.

    La nutrithérapie découle de la médecine orthomoléculaire. Il s’agit d’une application pratique et scientifique de
    l’aliment et des micro-nutriments sur la santé.

    • La nutrithérapie utilise les principes actifs des aliments, les vitamines, les minéraux, les acides gras, les acides aminés et les oligo-éléments dans un but de bien-être et de santé.
    • La nutrithérapie s’utilise de manière préventive et thérapeutique.
    • La nutrithérapie est une thérapie globale. Elle considère la personne dans son ensemble. Chaque personne est unique de par son propre métabolisme, son histoire, sa personnalité, sa culture, son éducation, son mode de vie, sa façon de penser, ses désirs, ses croyances…
    • La nutrithérapie tient compte des particularités métaboliques de chacun et des possibilités de chacun.

      A qui s’adresse la nutrithérapie ?

      =

      A tous : du bébé à la personne âgée, du bien portant au malade.

      =

      La nutrithérapie agit de façon préventive ou thérapeutique.

      nutrithérapie

      Les champs d’action de la nutrithérapie

      Voir tous les champs d'action

      • Accompagnement pré-conceptuel (problèmes d’hypofertilité)
      • Optimisation de ses apports alimentaires avant, pendant et après la grossesse
      • Optimisation de ses apports alimentaires pendant l’allaitement
      • Conseils sur l’alimentation des enfants et des adolescents
      • Conseils pour prévenir le surpoids de l’enfant et de l’adolescent
      • Conseils en cas de malnutrition
      • Prévention du surpoids
      • Conseils nutritionnels post-opératoires lors d’une cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire)
      • Conseils nutritionnels lors de troubles comportementaux (troubles autistiques, autisme, hyperactivité,
        dyslexie, déficit d’attention, dépression)
      • Optimisation nutritionnelle lors d’un état cancéreux
      • Optimisation nutritionnelle lors de maladies chroniques dégénératives
      • Optimisation nutritionnelle en cas d’hypercholestérolémie
      • Troubles du comportement alimentaire (fringales, grignotage…)
      • Prévention de l’ostéoporose et conseils nutritionnels en cas d’ostéoporose
      • Prévention des maladies cardiovasculaires et du syndrome métabolique
      • Prévention des calculs rénaux
      • Aide nutritionnelle dans le traitement de maladies chroniques (maladie de Crohn, syndrome de l’intestin irritable, rectocolite hémorragique, polyarthrite rhumatoïde, diabète…)
      • Optimisation nutritionnelle en cas de pré-diabète et de diabète
      • Troubles du fonctionnement digestif : assimilation des aliments, problème de perméabilité intestinale, dysbiose intestinale, reflux gastro-œsophagien, constipation chronique, colopathies fonctionnelles)
      • Conseils nutritionnels en cas d’œsophagite, gastrite, ulcère de l’estomac et du duodénum
      • Accompagnement dans la mise en place de (mono)diètes
      • Optimisation des apports alimentaires dans des conditions de travail spécifiques (travail en entreprise, travail de nuit…).
      Comment ça se passe ?

      Les consultations

      La 1ère consultation

      • Lors d’un premier rendez-vous, nous échangeons sur vos attentes et vos besoins, vos habitudes alimentaires et vos problèmes de santé.
      • Nous réalisons ensemble une enquête alimentaire détaillée, sans jugement de ma part, et en toute objectivité de votre part.
      • Je vous pose des questions qui ne sont pas toujours en lien avec vos habitudes alimentaires. Cela m’aide à connaître votre terrain, et me donne des outils pour établir mes conseils.
      • Je vous remercie de penser à apporter vos éventuels résultats de bilans biologiques (dosages de marqueurs sanguins ou urinaires, profil en acides gras, stress oxydant…). et de me dire quels sont les médicaments que vous prenez.

      La 2ème consultation

      • Lors d’un second rendez-vous, je vous communique les conclusions sur nos échanges et les conseils nutritionnels, convenues ensemble, en tenant compte de vos possibilités.

      Consultations de suivi

      • Les consultations suivantes permettent de faire le point, de parler des objectifs atteints, et des éventuels
        obstacles. Elles permettent de répondre à vos questions, d’ajuster certaines recommandations, et de progresser dans votre accompagnement santé.

      Tarifs

      * Le règlement se fait comptant à la fin de la consultation.
      * Pour le bon fonctionnement du cabinet, tout rendez-vous qui ne sera pas annulé au minimum 24 heures à l’avance sera facturé.

      nutrithérapie

      Questions fréquentes

      Nutrition, nutrithérapie : de quoi parlons-nous?

      Alimentation et santé sont étroitement liées. Manger est souvent synonyme de plaisir, de convivialité.
      Cependant, nous oublions que l’alimentation est avant tout une source de nutriments pour notre corps. C’est à
      partir d’elle que nous nous construisons et nous reconstituons jour après jour.

      Pourquoi faire appel à un nutrithérapeute ?

      Tout d’abord, parce que nous avons tous une idée faussée de ce que signifie « bien manger » (médias, habitudes,
      culture, éducation…). Un nutrithérapeute vous guidera progressivement vers une alimentation plus adaptée à vos
      besoins et plus riche en nutriments, micronutriments utiles mais tout aussi – et même plus – savoureuse.

      Est-ce que certains choix alimentaires et les compléments alimentaires sont compatibles avec un<br /> traitement médicamenteux ?

      Pas toujours. Cela dépend du traitement médicamenteux.

      Par exemple : Une personne sous anticoagulants ne devra pas exagérer sa consommation de vitamine K par
      l’alimentation (abats, choux, brocolis, persil…), et ne devra pas être supplémentée en vitamine K.

      Seul un thérapeute pourra vous conseiller.

      Quelle différence y a t-il entre un nutritionniste et un nutrithérapeute ?

      Un nutritionniste a suivi une formation plus approfondie que le diététicien mais sa pratique est presque limitée
      au surpoids et au diabète.
      Un nutrithérapeute aborde les plaintes du patient, le malade et ses maladies d’une manière globale et d’un point
      de vue biochimique, afin d’intervenir au niveau cellulaire.
      Chaque personne étant différente, il est amené à prendre plus de temps pour identifier les déséquilibres
      nutritionnels. Il aura recours à des analyses spécialisées, avec l’aide du médecin, si nécessaire.
      Il a pour objectif de résoudre, chaque fois que possible les déficits nutritionnels par des conseils alimentaires. Le
      symptôme ou la maladie sera son point d’entrée. Ceux-ci renseigneront le nutrithérapeute sur les dérèglements
      biochimiques sous-jacents.

      Par exemple : toutes les maladies chroniques se développent sur un terrain inflammatoire de bas grade (non
      visible par le bilan sanguin classique) et un stress oxydant. Le nutrithérapeute va en premier lieu rétablir le
      terrain par le biais de conseils nutritionnels (anti-radicalaires et anti-inflammatoires).

      Le nutrithérapeute est amené à utiliser des compléments alimentaires quand l’alimentation seule ne peut pas
      fournir les quantités suffisantes, ou lorsqu’il recherche un effet pharmacologique (un effet médicament
      indépendant de la présence d’un déficit).