+41 78 710 40 53
L'homéopathie pratiquée par Tatiana Lefebvre

Homéopathie

L’intérêt de l’homéopathie

Le remède homéopathique s’adresse à un malade et non à une maladie diagnostiquée. Il n’y a pas de traitement homéopathique universel pour une maladie.
L’homéopathie est une thérapie globale. Le thérapeute homéopathe prescrit des remèdes en fonction de la manière de réagir de chacun face à l’environnement extérieur. Le remède agit sur le corps dans son ensemble (corps et psyché).
Les remèdes conseillés sont en relation étroite avec le malade, à un moment donné et lors de circonstances données.
Les remèdes homéopathiques sont sûrs, non toxiques, sans effets secondaires. Ils ne provoquent aucune dépendance.
L’homéopathie s’utilise lors de symptômes aigus ou chroniques (qui se répètent dans le temps).
Le remède homéopathique peut être pris avec les remèdes prescrits par le médecin et permet, dans certains cas d’en diminuer la dose avec son accord.

A qui s’adresse l’homéopathie ?

=

L'homéopathie s'adresse à tous: du nourrisson à la personne âgée, y compris les femmes enceintes.

Homéopathie

Les champs d’action de l’homéopathie

Le nourrisson et l'enfant

  • Troubles ORL à répétition (rhino-pharyngites, otites, angines, rhume…)
  • Rhume des foins
  • Allergies (oculaires, respiratoires, cutanées)
  • Syndromes grippaux
  • Troubles du comportement (excès de timidité, jalousie exacerbée, agitation nocturne, tics, précipitation, lenteur scolaire…)
  • Troubles scolaires, difficultés scolaires (fatigue, anxiété, surmenage, timidité, mal-être, lenteur, agitation…)
  • Troubles du sommeil
  • Asthme, eczéma
  • Troubles digestifs (gastroentérites, diarrhée, constipation, alimentation difficile)
  • Troubles alimentaires (fringales, anorexie, boulimie, appétit…)
  • Douleurs dentaires du nourrisson
  • Maladies infantiles (varicelle, roséole, rougeole, rubéole, scarlatine)
  • Énurésie
  • Accompagnement pré et post-opératoire

L'adolescent

  • Trac avant les examens
  • Acné, eczéma
  • Allergies (oculaires, respiratoires, cutanées)
  • Manque de confiance en soi
  • Troubles de l’humeur (timidité, agressivité…)
  • Troubles scolaires, difficultés scolaires (fatigue, anxiété, surmenage, timidité, mal-être…)
  • Troubles du sommeil
  • Herpès labial, orgelets
  • Troubles digestifs (colopathies fonctionnelles, nausées, vomissements, ballonnements, constipation,
    diarrhées occasionnelles)
  • Troubles alimentaires (fringales, attirance exagérée pour le sucre, anorexie, boulimie…)
  • Accompagnement pré et post-opératoire

L'adulte

  • Troubles liés à la ménopause (bouffées de chaleur…)
  • Douleurs menstruelles
  • Troubles de la grossesse
  • Troubles digestifs fonctionnels (nausées, vomissements, sensation de boule à l’estomac, ballonnements,
    constipation, diarrhées occasionnelles, brûlures d’estomac, colopathie fonctionnelle)
  • Cystites à répétition
  • Calculs rénaux
  • Hépatite virale
  • États pré et post-cancéreux, accompagnement lors du traitement du cancer (amaigrissement, déminéralisation, nausées, vomissements, perte de l’appétit, mal-être)
  • Varices, ulcères variqueux
  • Hypertension artérielle, hémorroïdes, anémie
  • Verrues, acné rosacée, psoriasis, urticaire, zona
  • Accompagnement pré et post-opératoire

La personne âgée

  • Douleurs rhumatismales
  • Troubles digestifs (nausées, vomissements, sensation de boule à l’estomac, ballonnements, constipation,
    diarrhées occasionnelles, brûlures d’estomac, colopathie fonctionnelle)
  • Troubles dermatologiques (prurit sénile, verrues, gerçures…)
  • Mal-être
  • Anxiété
  • Troubles du sommeil
  • Accompagnement pré et post-opératoire

Comment ça se passe ?

Les consultations

La 1ère consultation

  • La consultation en homéopathie consiste en un interrogatoire détaillé assez long.
  • J’étudie votre façon particulière de réagir. Pour cela, je vous pose des questions qui peuvent vous surprendre et vous sembler ne pas avoir de rapport direct avec la ou les maladies pour lesquelles vous consultez.
  • Je vous questionne sur les maladies de vos parents et les maladies que vous avez eues.
  • Je vous questionne également sur vos différentes réactions à l’environnement. Par exemple, j’explore : la frilosité, les sueurs, la soif, le sommeil, la personnalité (irritable, émotif, triste, indifférent, impressionnable…), les désirs alimentaires, les caractéristiques des douleurs ressenties, ce qui aggrave ou améliore vos douleurs…
  • J’explore également votre réactivité vis à vis de différents éléments comme : la chaleur, le froid, le toucher, la pression, l’humidité, la sécheresse, le mouvement, les émotions…

Les consultations de suivi

  • En cas de maladie chronique, un traitement de fond individualisé est nécessaire. Je conseille 1 ou plusieurs
    remèdes à prendre sur une longue période. Les rendez-vous de suivi permettent de faire le point sur les changements constatés. Ils permettent de réadapter le traitement si les symptômes sont différents.
  • Lorsque l’objectif est atteint, le traitement s’arrête et le suivi thérapeutique prend fin.
  • Une maladie chronique est une maladie qui se répète constamment de la même manière ou qui se continue sans arrêt.
  • Un traitement de fond permet d’éviter la rechute d’une maladie chronique (asthme, rhume des foins…), ou un nouvel épisode d’une pathologie aigüe.

Tarifs

* Le règlement se fait comptant à la fin de la consultation.
* Pour le bon fonctionnement du cabinet, tout rendez-vous qui ne sera pas annulé au minimum 24 heures à l’avance sera facturé.

Homéopathie

Questions fréquentes

Est-ce grave si je touche les granules homéopathiques ?

S’il vous arrive de toucher un granule, cela n’enlève pas l’efficacité du remède. C’était le cas il y a plusieurs
années mais aujourd’hui, les méthodes d’imprégnation des granules permettent de faire pénétrer la dilution
jusqu’au cœur du granule. Vous ne risquez plus de rendre vos granules homéopatiques moins efficaces ou
inactifs, si vous les touchez avec les doigts. En revanche, il ne s’agit pas de prendre systématiquement les
granules en les touchant avec vos doigts. Il faut les verser directement dans le bouchon du tube, les porter à la
bouche et les laisser fondre sous la langue.

Que signifie « CH » sur les tubes homéopathiques ?

15 CH, 9 CH, 12 CH… Derrière chaque nom de remèdes homéopathiques, vous avez un chiffre et « CH ». Le chiffre correspond à la dilution du traitement. Le C est celui de « centésimales » et le H pour « hahnemanniennes ».
Samuel Hahnemann est le médecin  qui a fondé l’homéopathie.

Est-ce grave si j’oublie un jour de prendre mon remède ?

Non. Si vous avez oublié de prendre le tube dose, vous pouvez la prendre le jour où vous y repensez, et
conserver à partir de ce jour l’intervalle recommandé par le thérapeute.

Quelle est la différence entre un tube granules et un tube dose ?

Le tube granules contient environ 80 petites sphères blanches de saccharose et de lactose. Le principe actif a été
imprégné dans le granule au cours de l’élaboration du remède. Les granules se prennent habituellement par 3. On
les laisse fondre sous la langue, une à plusieurs fois par jour.
Les tubes doses se composent  de plus petites sphères également constituées d’un mélange de lactose et de
saccharose et imprégnées du principe actif selon la méthode homéopathique. Ils se prennent en une fois.

Quelle conduite dois-je tenir devant une amélioration ?

Dans les cas aigus : dès qu’un remède homéopathique a amélioré votre état, espacez-le. Si, par exemple, vous
les preniez 2 fois par jour, ne les prenez plus qu’une fois par jour puis un jour sur deux, puis vous arrêtez.
Quand les signes pathologiques ont disparu il n’y a plus lieu de continuer.

Dans les cas chroniques : Un traitement de longue durée est nécessaire. Il sera adapté au rendez-vous suivant, suivant l’amélioration des symptômes.

Peut-il y avoir une aggravation des symptômes lors de la prise d’un remède homéopathique ?

Au début d’un traitement homéopathique, il peut, dans certains cas (mais ce n’est ni constant ni fréquent), se produire une exagération des symptômes. Vous n’allez pas plus mal. Cette réaction montre que le corps réagit au remède, et que ce remède est le bon. Il y a alors lieu de le suspendre quelques jours et de téléphoner à l’homéopathe pour la suite du traitement.
Parfois, dans les cas chroniques, il apparaît des symptômes qui ont été ressentis autrefois et qui avaient disparu.
C’est bon signe. Il en est alors comme pour un voyageur qui rencontre au retour les paysages qu’il avait vus à
l’aller.

Quelle est la différence entre un homéopathe uniciste et un homéopathe pluraliste ?

L’uniciste prescrit un seul remède qui couvre l’ensemble des symptômes : aigus ou chroniques, physiques ou
psychiques.

Le pluraliste prescrit 2 voire 3 remèdes et parfois modifiera sa prescription en fonction de la réaction du malade.

« Aller à l’idéal et comprendre le réel » : Cette phrase de Jean Jaurès s’applique dans le choix des écoles de
prescription. L’idéal est de tellement bien individualiser le sujet qu’un seul remède sera susceptible de couvrir
tous les symptômes, aigus ou chroniques, physiques ou psychiques. Cependant, le réel est beaucoup plus
complexe et dans la majorité des cas le thérapeute homéopathe devra utiliser plusieurs remèdes.

Faut-il à tout prix éviter la menthe quand on prend de l’homéopathie ?

Les substances aromatiques fortes telles que la menthe, le café, le thé, la camomille sont compatibles avec un
traitement homéopathique. Des expériences récentes ont montré qu’il n’y avait pas d’effet sur l’efficacité.
Cependant, il est recommandé de prendre les granules au moins cinq à dix minutes avant de passer à table, de
boire un café ou de se laver les dents pour éviter toute interaction avec d’autres substances.

Que signifie le principe d’infinitésimalité ?

Il s’agit de l’administration d’une substance à très faible dose. Dans le cas présent : à dose homéopathique.